Ayutthaya_buddha

.

( ... ) On l'appelle l'arbre Bô : le Figuier de l'illumination : c'est au pied d'un arbre de cette espèce que le jeune Gautama entra dans la délivrance d'où il revint par compassion afin d'en montrer la voie aux hommes ainsi qu'aux dieux et aux animaux.

L'arbre Bô n'a rien d'un figuier, à moins qu'on appelle ainsi toute plante tropicale. Le figuier avec son bois gris tourmenté en trompe d'éléphant, sa large feuillée aux découpures chimériques vernissées par la face, terne et riche au revers, et montrant ses nervures en haut relief, est en fait le seul arbre méditerranéen qui ressemble quelque peu aux végétations d'ici.

Mais l'arbre Bô appartient à la famille des peupliers quoiqu'il n'en ait point l'élan frileux et gothique. Il s'épand au contraire puissamment, en volume. Quatre hommes aux bras étendus ne feraient pas le tour de son tronc. Sa croissance ne procède pas comme celle des arbres ordinaires par le seul élargissement des cercles de l'aubier, mais par l'entassement d'une surcharge extérieure, car aux racines souterraines s'ajoutent celles d'en haut qui ruissellent par la fourche des branches et viennent serrer le tronc d'une filet de corde de plus en plus compact, tandis que les nouvelles venues qui descendent continûment, laissent pendre à mi-chemin leurs touffes terminales

!

450px_Ficus_religiosa_trunk_01_by_Line1

!

Et sur cette montagne d'entrailles pétrifiées se lève la tête aérienne de l'arbre. Ses feuilles claires qui n'atteignent guère la grandeur de la main, se moulent en forme de coeur à la pointe très effilée. Sur l'axe de leur fibre centrale elles pivotent sans relâche ce qui communique à l'arbre multiplié un tremblement et une rumeur sans fin. Même dans l'air immobile l'immense ramure nage et bouge comme un poisson arrêté continue d'agiter les ouïes.

Il est des arbres Bô en liberté dans la forêt mais il en est aussi - qu'on remarque d'ailleurs à leur noblesse et prestance - qui descendent en droite ligne d'un rejeton du Figuier de Gaya sous lequel médita le Bienheureux. Une plate-forme maçonnée entoure ceux-là et l'on trouve à leur ombre, ainsi que dans les autres temples, la niche sculptée et la table d'offrande où les paysans ont soin de déposer des fleurs fraîches à l'heure de la prière

.

 

Lanza del VASTO

Le Pélérinage aux Sources

Edition : DENOËL

Pages : 19 à 21

 

800px_Ficus_religiosa_02_by_Line1

Ficus Religiosa ou le " Figuier des Pagodes "