« Que le frère vienne en aide au frère » ...

HOMERE

 

 

Un travail complet, qui ne serait pas frileux, pointerait les rouages d'un système dont rien ne pourrait freiner l'engrenage ! On y aborde souvent le fond du problème mais en le survolant, hélas !

A VOIR // RÉACTION MILEMA_ARTE

 

Un point majeur serait à porter aux dépens de la construction de ce Reportage / Documentaire, le voici :

 

A mon sens, il me semble que la Transition entre la première partie, celle d'une Palestine dont on loue les potentialités, les initiatives, l'essor,  - certes, une Communauté parcellaire parfaitement heureuse en situation de paix mesurée, surveillée, très localisée pour le moment et toujours en sursis -,

Et la deuxième partie, nous plongeant de plein-pied dans l'Univers de la Révolte, de Gaza, des Guérillas, du radicalisme d'une opposition à plusieurs têtes face  aux menées sionistes de l'Etat d'Israël :  cette dichotomie fausse fondamentalement la donne et le jeu funeste des interactions entre tous  les protagonistes.

Force est de constater, que l'enlisement du conflit et l'incapacité d'Israël à le régler, témoigne non seulement de l'ancrage d'un Projet Sioniste Inébranlable : la Colonisation et par là même, l'affaiblissement de l'Entité Palestinienne,

mais aussi de la volonté farouche d'un Peuple à résister ; résistance qui de facto prendra de nombreux visages !

A qui profite cette situation, le crime ? Faite aujourd'hui le Bilan, Mr OBAMA !

Il eût  alors valu insérer cette partie, plus tard, non pour cautionner la violence actuelle, mais pour bien mettre en évidence le long cheminement, les causes irréfutables qui expliquent la situation et les extrêmes actuels qui ont été atteints, qui seront sûrement dépassés pour le pire et le malheur.

Quoi qu'il advienne, le Peuple Palestinien, l'Etat Palestinien, sans territoire reconnu ni réelle représentaion sur la scène Internationale demeure une erreur, un non-sens historique, signe la Négation du Fait Palestinien, la volonté de réglement politique non d'une Communauté mais de tout un Peuple ! Le passer par les armes comme nous l'avons vu faire ces jours-ci est un :

GENOCIDE

Leur destinée, au cours d'une histoire allant toujours  en leur défaveur, les conditions de vie de plus en plus précaires, à la limite de la crise humanitaire majeure, la soumission, les humiliations, tant d'exodes et d'exils forcés, ces fractures abjectes qui torturent toute la communauté, les injustices flagrantes d'une politique que l'on peut assujétir à celle de l'Apartheid, l'état de guerre permanent qui consiste à saper le coeur, le moral, la volonté des Palestiniens, tant de forfaits et d'exactions  que le Peuple Palestinien subit depuis plus d'un Siècle, aujourd'hui, le Ghetto de Gaza, ce mouroir pathétique, une tragédie

auront conduit à l'escalade d'un cycle infernal : Violence / Répression, Agressions / Ripostes, et cela,

sous les yeux impuissants, d'une part, de la Communauté Internationale, affaiblie par le Droit de Veto des Cinq plus grandes Puissances de la Planète, exercé avec force véhémence par les USA ! Voire la Trahison de B.OBAMA, dans son discours de campagne pour la sa ré-élection à son deuxième Mandat,

et d'autre part, face aux commandes et aux injonctions du Lobby Israélien surpuissant aux USA et en bien d'autres Pays d'Europe muselés et anéantis par l'État d'Israël sur ce point, quelles que soient les démarches entreprises pour tenter de régler, d'apporter des éléments positifs à l'issue de la crise au Proche-Orient.

Le Lobby pourrait coûter une élection au States, cette nébuleuse le sait, use de son pouvoir, elle essaime, étend sa poigne politico-financière telle une hydre, jusqu'à  l'expansion  d'un Sionisme Chrétien !... Ce qui devient effarant et fausse l'essence même de l'acception démocratique !

L'histoire eut évoqué la triste époque du National-Socialisme Chrétien !

Parlerait-on sans s'en inquiéter d'un Pan-Arabisme Islamique, dans le sens des extrêmes que nous connaissons, logiques fatales d'une situation explosive dont le Monde Arabe, dans son ensemble, ne saurait porter la responsabilité  ?

Que deviennent également ces Démocraties dites Chrétiennes ? Ouvrons les yeux, informons-nous et nous verrons que le terme de Chrétien n'a rien à voir avec la Démocratie, d'un point de vue ontologique du moins, songeons à la République de Platon  !

En effet, que l'on se réfère à la trame Historique des faits, depuis la Colonisation, le partage de l'Ex-Empire Ottoman orchestré par la France, l'Angleterre, l'affaiblissement de cet Empire concurrentiel à l'époque,  notamment, et l'on comprendra parfaitement les conséquences de ces causes réelles, la situation actuelle découlant encore de l'héritage néo-colonialiste.

Le cours et l'issue de l'histoire, d'une complexité grandissante, font apparaître l'interaction de dominantes à la fois d'ordre hégémonique, religieux, contextuel et stratégique. Ils président  à l'opportunisme et à l'émergence de la Nation Israélienne, à l'installation indéfectible d'un projet Sioniste ;  hélas, sur la destruction de la Palestine ! Le fond du problème est bien celui-ci, il convient d'y revenir, de façon concertée et médiée par le reste du Monde ! Il est impérieux non de remettre en cause la présence de l'Etat D'Israël dans la Région,-  irréversible, sûrement -,  mais de redéfinir les contours d'un Etat Palestinien reconnu, viable, prenant en compte les Palestiniens de souche géographique et les Palestiniens de l'exil forcé par les armes, de la Diaspora, comme il en est aujourd'hui des Israéliens désireux de vivre dans l'Etat d'Israël ; je n'évoque pas leur retour, car ce terme est impropre, historiquement, il n'est pas légitme !

Car, si les Nations impérialistes et colonisatrices de l'époque ont eu la possibilité de tracer les frontières actuelles des Pays Arabes du Moyen-Orient, force est aussi de constater qu'ils auraient les moyens de proposer à  ces Pays et à l'Etat d'Israël une entente mutulelle, afin qu'ils consentent à des concessions débouchant sur la création d'un réel Etat Palestinien, un Projet Palestinien, avec ses ressources, une aide internationale, un véritable dessein de prospérité et de paix !

Les Palestiniens ont des mains en or, des vues, de l'iniative, une Palestine libre serait le plus sûr garant d'une stabilité géopolitque dans toute la région, un exemple de redressement, un élément du Patrimoine ressuscité !

Nous voyons, hélas, qu'Israël, l'Europe, les USA, sont plus enclins à laisser pourrir une situation, à fustiger les "  terroristes ", à soutenir la guerre et la " Défense ", à surarmer pour détruire, sous le voile abjecte et opaque  des pseudos condamnations, lors de massacres à l'encontre des Civils, dont on ne voit émerger aucune velléité d'enquête médiée par les Instances Internationales. Curieux, ne trouvez-vous pas ?

Le Peuple Palestinien lutte et se défend, comme il le peut face à une situation des plus humiliantes, contre la misère, l'exil sans le retour, l'occupation, la surpopulation et la réclusion, un Apartheid innommable, des injustices et une discrimination flagrantes, des attaques d'une disproportion révoltantes, la destruction massive valant NEGATION de l'homme, la privation des besoins élémentaires en eau, en sources d'énergies

Aucun autre Pays ne supporterait ce que l'Etat d'Israël leur inflige depuis qu'ils auront été chassés de leurs terres par les armes.

 

L'enjeu est colossal, car il y va de la sécurité de la Planète, par effet de contagion de la réaction, au niveau des parties et des camps qui s'affrontent, dont les protagonistes de la Cause Palestinienne qui refusent l'humiliation et le diktat.

Si l'UNRWA n'avait pas pris depuis 1946 le sort des réfugiés en mains, et cela de façon massive, dans l'Urgence, aux côté des autres ONG présentes sur les terrains des conflits et les fronts de la guerre, nous aurions été les témoins impuissants, complaisants d'une crise humanitaire sans précédent, durable, insoutenable.

Arguons aussi, qu'en ce cas-là, Israël et le monde s'en seraient lavé les mains, sous le prétexte aisé et fallacieux de la riposte à un hypothétique terrorisme !

N'est-ce pas Mr OBAMA, Hollande ? Après tout, 1000 enfants abattus : cela signifie-t-il  se défendre ?!

Non, l'Analyse et la Compréhension des faits de l'Histoire récuse le terme de Terrorisme, elles lui subsitue le vocable de:

RESISTANCE à L'OPPRESSION, à l'HUMILIATION, à la NEGATION, AU CRIME, au GENOCIDE

QUI SE DEFEND ? A TRAVERS CET INNOMMABLE RAPPORT DE FORCE OU LES ENFANTS MEURENT PAR MILLIERS

 

MILEMA_ARTE