http://www.lemonde.fr/idees/article/2014/08/08/

gaza-et-l-economie-neoliberale-de-la-violence-en-israel_4469342_3232.html

 

3994133_said_khatib

 

***

LE CONTEXTE 

Le Conflit Israélo-Palestinien ne saurait être appréhendé en évinçant du débat la réalité et la légitimité historique de la Palestine ! Son réglement passe par la Diplomatie et les Institutions Politiques reconnues et respectées de par et d'autre !

La Progression de l'Eiil dans les Pays du proche-Orient, la Réaction féroce en définitive d'un Monde contre l'autre, ou contre tout ce qui ressemblerait, s' approcherait de l'envahisseur, de l'ennemi, n'est plus surprenante ! Desseins meurtriers et criminels de l'intolérance, des obscurantismes que l'histoire rappelle au pas de l'oie depuis ses fosses immondes, ses oubliettes combles ? Certainement, loin des acceptions telles que l'évolution, le prorès, la justice, la paix !

 Le terrorisme n'est pas toujours celui que l'on pointe du doigt et que l'on combat avec force argumentaire, ritournelle, cliché à l'échelle d'une géopolitique dont on peut désormais douter des leviers et des stratégies torves !

Désinformations et propagandes sont hélas sur tous les fronts ...

Un contexte qui résulterait des conséquences de nombreuses guerres, fracturant des Nations exsangues, aux Gouvernements forcés. Les populations divisées selon des critères politiques et  / ou religieux se rebellent et s'opposent, révoltées par le jeu perfide des pouvoirs en place mal distribués, à la solde des "  traîtres ".

Elles  versent dans les fanatismes les plus  odieux ! Les Grandes Puissances, qui auront agi par intérêts, avant tout, laissent en définitive derrière eux une situation non seulement aggravée mais éminemment fragilisée, où s'immiscent et grandissent les factions les plus radicales, tant de rancoeurs aussi que l'allégeance aux occupants et le parjure auront catalysées sur toutes les scènes de l'humiliation et de la destruction massive !

C'est un fait, une réalité, on ne peut évincer cette dominante et ses ramifications terrifiantes.

Des siècles de recul, de régression, l'exacerbération omniprésente, omnipotente, incontrôlable ... Le Moyen-Orient aux portes d'un embrasement, visible et prévu déjà par les spécialistes du Monde Arabe, avant la Première Guerre du Golfe !

L'Information, les Analyses qui vont bon train, qui caracolent au sommet de la réussite sociale et qui auraient, bien sûr pignons sur rue, sur Champs Elyséens  s'entassent, se contredisent, s'opposent, tantôt adulées, tantôt décriées avec force " J'aime ", " partager " sur les comptes nourris des réseaux sociaux !...

Gageures, coups d'épées dans l'eau ou contre les ailes de ces moulins enclins à déchaîner les passions et les extrêmes ! L'information tuant l'information sur le terreau et le fumier de l'indifférence, de la partialité assassine, de la réaction et du leitmotiv !

Non, le Monde ne va pas ainsi, le monde ne se contente pas seulement  de l'Analyse, aussi probante soit-elle des faits, des causes, de leurs relations collant aux principes de la cybernétique, selon ses feed-back destructeurs et irréveribles, soudains et brutaux, qui font de l'enlisement d'un conflit, une poudrière à l'échelle de tout un Continent, voire des Blocs Civilisationnels dont on s'accorde à dire qu'ils demeurent une vue de l'Esprit ! 

A ce jeu de l'intellectualisation outrancière, à la lumière des parades d'ordre juridique habiles évinçant tout recours auprès de la Cour Pénale Internationale, de ces vides ignobles perpétrant en toute impunité et au final : la Solution Finale,  tout un Peuple en souffrance, en désespérance, tant de minorités persécutées sombrent dans l'exil fatal et la mort lente...

 

7587644

 

 

LE CONSTAT 

 

Les leçons du passé n'auront servi à rien, qui sont sous nos yeux réitérées comme au temps des forfaitures dignes d'un Himmler, d'un Pol Pot, de ces Génocides, qui du Rwanda au Congo, en passant par toutes les contrées déshéritées de l'Afrique marquées par les dictatures et les tyrans, se déroulent encore et toujours, impunies, abjectes.

Demain sera de nouveau à la mort de centaines d'Enfants massacrés, toujours la même et  funeste antienne, le droit de livrer à l'antenne et à l'image le crime, l'assassinat, quasiment  en direct, et, de lire et de relire ces monceaux d'analyses qui ne mènent plus à rien, si ce n'est au vide du silence, de l'abandon, de l'accusation des uns par les autres et vis et versa, indéfiniment, comme une atroce fatalité, une juste récompense, par  le jeu ignoble des contraires, du bien et du mal, au nom de ces dieux devenus improbables et complices.

Si les Analyses des situations de vives tensions et de guerre restent louables, utiles et nécessaires, elles ne sont crédibles que dans le cas de résolutions, d'applications  de ces  dernières, médiées ou pas, confortées ou non, assorties de garanties incontournables pesant sur la Scène Internationale reconnaissant toutes ses parties, tant politiquement que du point de vue du Droit et de la Justice, de l'Aide Humanitaire, de l'Assistance aux Réfugiés par l'instauration systématique d'un Corridor Humanitaire.

Aussi, ne serions-nous pas actuellement dans cette impasse où l'histoire, comme le ressac, rappelle ses noyés, les innocents, les esclaves de tous les tyrans, hélas  ! qui font la Civilisation, ces éclusiers de l'horreur et de la guerre perpétrant sans frein la quintessence inepte de la mort violente et du sang. 

!

 

C6D323F1_86B9_4BA3_9A08_A2E5C2E2481D_w640_r1_s_cx0_cy3_cw0

 

 

7585014

 

 

 

 

 

 

 

 

DEMAIN PARTOUT 

Demain sera à l'exode, aux civils frappés dans leur fuite sous les mêmes prétextes des boucliers humains et des provocations ! Une victime Israélienne équivaudra à 1000 Palestiniens exécutés, fussent-ils dans les écoles et les hôpitaux ! 

A quand la  " Terre trois fois Sainte " !  maculée d'un sang impur, abreuvant ses sillons ! En Irak, en Syrie, en Afghanistan, en  Palestine, partout en Afrique ? 

Pourquoi intervenir et réagir là, ici, et non ailleurs ? Y aurait-il des victimes, des blessés, des morts qui puent ? 

Sont-ce là les positions butées de ces Médecins de l'Urgence, de la Solidarité, de l'Aide Humanitaire qui oeuvrent au péril de leur vie à Gaza, partout sur la scène des conflits inacceptables ? 

Qu'êtes-vous donc, Hommes et Chefs d'Etat, à côté de ces âmes et de ces coeurs plongés  dans les décombres de  l'Horreur, de l'Enfer que vous soutenez, face à cette barbarie, en définitive, que  vous armez et cautionnez sans appel, fermant les yeux sur la terreur et les souffrances silencieuses de milliers d'enfants et d'innocents !

Demain, il n'y aura plus d'erreurs, de bavures, de boucliers humains qui tiennent ! Après une telle tragédie à Ciel ouvert, face à l'intransigeance de la Force et du Diktat, après vos appels à la clémence, à la retenue, à la négociation vers l'avenir, Chefs d'États, vous êtes attendus, vous devez fermement réagir, ne pas laisser l'engrenage de la violence massacrer des civils et des enfants ! 

Vous seriez comptables devant toutes les opinions internationales de cette réplique, de ces récidives instituant désormais le crime de guerre, la refonte masquée du nouveau Droit International entaché du sang des Innocents ! Le dollar, l'Euro, la Foi, la Fraternité sont-ils à ce prix sur la Terre ? 

 

EN GUISE D'ESPOIR 

Avoir mal à ces Mondes d'immenses et d'intolérables souffrances, ne plus se taire, crier haut et fort sa désapprobation  face au plateau d'une justice lucrative qui pèse dans la balance des richesses et de la haine cultivée à l'aune du rapport de force infâme, quels qu'en soient les visages, ( de la guerre économique à l'oppression, à l'humiliation, à la soumission  inacceptables ).

C'est à travers le jeu des accusateurs que l'Histoire verse toutes les fois dans le drame et l'irréparable... Je leur dispute et leur préfère le recours, non à l'analyse et au savoir pompeux, mais au seul Respect de la Vie, au-dessus des Responsabilités, plus près des Écritures et du Bien qui relatent le long cheminement de la Pensée et de l'Esprit ! 

Pour cela il faut être deux, et tous les deux sont portés, par l'Un et le Tout, le Tout étant la volonté commune  des États face aux tourments de l'Homme égaré dans le cosmos, en définitive, livré à lui-même, réduit à la Loi du plus fort, comme un Seul Homme, le Parvenu, le mécréant devant l'UN et le TOUT  qui s'octroie le Droit d'Assassiner