PALESTINE_1

Ces deux enfants ont été tuées par balles, hier et de sang froid par les forces de l'armée Israélienne,  dans l'indifférence la plus absolue et gisaient dans la rue...? Cela aussi fait très mal aux Mondes et aux coeurs.

 

 

" J'ai en tête une chanson,
Petite sœur,
Sur mon pays,
Dors
Que je l'écrive... "

 

 

 

Mahmoud DARWISH 

 

 

Que ce chant, interprété par Mahalia Jackson,  accompagne l'innocence, le sourire et la joie abattues froidement par des Barbares, là-bas, dans la Ville trois fois Sainte

 

Ce matin, nous posions ici, sur cet Espace, les paroles du Chant d'un repenti, 

AMAZING GRACE 

Comme nous l'aurions chanté lors des abominables tueries qui ensanglantent les Mondes, nous l'entonnons encore une fois ce jour pour apaiser le tourment, la peine et le chagrin qui s'élèvent  des murs  de Jerusalem et de Gaza, partout dans le monde où frappe les tueurs auto-proclamés et patentés

Un chant de Paix, à la première Strophe éloquente, pour la circonstance, sans frontière ni couleur ...

Parce que ces contrées vivent l'enfer au quotidien, depuis des décennies, après avoir été vidées de leurs habitants par les armes et la force, déplacées et parquées dans les ghettos que nous connaissons, des populations brisées par les F16 et les obus US vendus par dizaines de milliers, estampillés " With Love, From Israël " ...

Une pensée, nos pensées pour ces enfants que la barbarie armée de l'occupant assassine et séquestre tous les jours et dont nous portons témoignage. Tuées de sang froid, deux adolescentes palestiniennes sont tombées hier sous les balles, dans la rue ! Qu'ont-elles fait qui méritent la sentence fatale immédiate, sans appel

Il en est ainsi chaque jour qui passe, que nous soyons à Jerusalem, à Gaza, à Ramallah, dans tout autre territoire occupé, un Peuple, ses enfants surtout subissent le joug tentaculaire et impitoyable d'une politique indigne de l'homme et de la civilisation ! S'il est un exemple à donner, ce n'est certes pas de la sorte qu'il convient de se comporter, de pérenniser le conflit.

En effet, si l'éradication du Peuple Palestinien passe par ce type d'agissements et de pratiques, ne nous étonnons pas de voir de par le monde des fanatiques en imiter les méthodes et les cruautés ; on ne tue pas un sourire, une enfant, l'espérance sous les yeux et le regard de l'humanité distante, focalisée  en quelques autres  lieux de la planète plus éclairés ! 

Les atrocités se commettent hélas ! partout. Mais lorsqu'elles sévissent et visent des innocents, les déshérités et les meurtris de la guerre infâme, au coeur des débris et des ruines de maintes opérations passées, dans le chaos, la misère et le froid, toutes les privations que les embargos infligent, alors, il convient, il est impérieux de dénoncer de tels actes atroces, ces assassinats que le contexte légalise, institue, commande aux bourreaux de la dite démocratie la plus aboutie du monde moderne.

Le choix de ce Chant est volontaire, juché entre le dire et le faire, il ne reste que les larmes pour pleurer les crimes de sang et leurs morts, l'échec de la pensée, de la parole et du chant 

!

§

MILEMA_ARTE