LOUIS CATTIAUX

Le Message Retrouvé

ou l'horloge de la nuit et du jour de Dieu

 

Ce n'est pas  un Livre comme les autres ! On ne lit pas comme on parcourrait les Saintes Écritures, quelles qu'elles soient ... Il y a à travers ces versets comme une révélation qui de l'intériorité à l'extériorité  honore  la Providence et  la Spiritualité.  Une voie prodigue où le temporel  s'en remet à l'iniatique, à l'intemporel. Bien présomptueux serait celui qui porterait sur cet ouvrage  quelque jugement, une appréciation déjà erronée, galvaudée, insuffisante à jamais. Cet ouvrage sans frontière n'a pas d'âge ; il  bouscule,  avec la déférence de la maturation silencieuse et inextinguible, toutes les notions fragiles qui l'encloseraient et le réduiraient à l'humain, au dogme rampant et réducteur lorsqu'il se rend  à l'aune de la mort. Une espérance, une manne que l'on doit à  la Lumière, à l'Amour, , à  la Voie Lointaine  fidèle et vraie, si pure !  qui sait ? Au-delà de l'homme, l'Homme retrouvé, réconcilié, en harmonie avec le royaume  des étoiles, comme un plain-chant, un cantique, un psaume qu'on lui consacrerait pour s'être élevé en un ultime point de rencontre, pour avoir été  de l'hymne de l'Univers,  comme le disait Pierre Teilhard de Chardin.

Citons cette magnifique pensée  émise à l'attention du Message Retrouvé  et qui nous dit que ce ce recueil  est destiné

 " à la gloire de Dieu et pour le service des hommes  qui  liront avec les yeux de l'esprit et du coeur les signes inscrits dans la chair du monde " .

MILEMA_ARTE

Nous avons posté la Préface au Livre écrite par Lanza del VASTO

 

 

 

A PROPOS DU MESSAGE RETROUVE 

 

Ce livre est le message d'un vin bu sagement en riant. C'est une mancie pasteur des amis d'un vivant. Isis, lumière cachée à la science sans cuisson, s'enfanta ce fruit.

 

L'Âge neuf m'a béni, s'écria cet élu enfermé en silence, et mon livre lié par Hermès se lira l'Art saisi. Tel est le secret de ce livre parlant pudiquement de l'Art qu'il tait à l'avarice.

O idole détestée donnant stupeur qui marque cet âge de fer sans étoiles ni prophètes bénis ! Ô péché mortel gelant l'âge d'or en sinistre passion ! Qu'un bon Ave t'amène soleil couvé ! Salut ! Siècle neuf annoncé par ce livre rare en Sagesse chimique ! 

Quel Poète, osant se bénir d'un bon vin l'enivrant ainsi d'un sens  qui sonne net ! 

EH 

Octobre 1995

 

DE LA  POÉSIE 

 

Qu'est ce message en ce monde logé ? 

Écriture candide. L'Art lu en ce siècle, 

A l'amour épelant son Hermès.

Tel mot caché te fut le germe.

 

Fis mot d'exil, ce pur Hélie.

O gel  d'avare, vide d'Art pur ! 

A ma funeste ruse, on dut, dit ce Malin, 

cet arbre en son hiver.

 

Là l'homme erra en gel.

L'Art rare au sot prêcha, 

 L'exil révéla son dol. 

Que palpe cet éveil ? 

 

En ta savante manne

T'est le printemps montré

Qui frère Mat réveille

A l'âge créateur.

 

Qu'écrit ici ce livre lu d'étude vive ? 

Un pur Ave

Dot à cet Art : 

Pot de sel d'or guérissant tout.

 

Oh ! que message retrouvé

A lire ici, en notre école ! 

En tel livre, l'or nié, 

En une étude du sens pur s'épelant longuement.

 

Ô  pur soleil, ô saint destin d'un Osiris

EH 

Janvier 1978