26 décembre 2015

ALEXANDRE SOLJENITSYNE ! ...

    MOYENS DE LOCOMOTION    N'avions-nous pas le cheval, son dos cambré, le claquement de ses sabots, sa crinière déployée, son oeil étincelant et intelligent ? N'avions-nous pas le chameau, cygne à la double bosse, vieux sage au pas lent, le rictus de la connaissance sur ses grandes lèvres rondes ? Et le bourricot que j'allais oublier, sa détermination patiente, ses vivantes et caressantes oreilles ...Or, qu'avons-nous élu ? ... La chose que voici, la plus hideuse des créations terrestres, pattes rapides en... [Lire la suite]

13 décembre 2012

LE JOUEUR - F . DOSTOÏEVSKI - EXTRAIT

( ... )    Je suis ici depuis peu de temps, mais ce que j'ai remarqué, ce que j'ai compris, cela fait bouillir mon sang tatare. Vraiment,je n'en veux pas de ces vertus ! Hier, j'ai déjà eu le temps de faire un tour d'une dizaine de verstes dans les environs. Eh bien, c'est la même chose que dans les petits livres de morale illustrés ; partout,  dans chaque maison, il y a un vater horriblement vertueux et incroyablement honnête. Tellement honnête qu'on a même peur de l'approcher. Je ne les supporte pas, les honnêtes... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 15:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
20 novembre 2012

LES NUITS BLANCHES - DOSTOÏEVSKI

MATIN    Mes nuits s'achevèrent ce matin. Un jour sinistre. La pluie tombait, elle battait tristement mes carreaux ; il faisait sombre dans ma chambre ; gris dehors. J'avais mal à la tête, le vertige ; la fièvre me parcourait le corps. _ Une lettre pour toi, mon bon monsieur, par la poste urbaine, le facteur vient de passer, murmura Matriona au-dessus de moi. _ Une lettre ! de qui ?  m'écriai-je, bondissant de ma chaise. _ Ben j'en sais rien, mon bon monsieur, peut-être que c'est écrit dessus ... Je brisai le... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 12:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
13 avril 2012

M. LERMONTOV ...

" Le héros de notre temps, chers messieurs, est en effet un portrait, mais pas celui d'un seul homme : c'est un portrait composé des vices de toute une génération, dans leur plein épanouissement. " (Mikhaïl Lermontov).  LE FATALISTE ( ... ) Je suis rentré chez moi à travers les ruelles désertes de la bourgade ; la lune, pleine et rouge comme une lueur d'incendie, commençait à se montrer au-dessus de l'horizon dentelé des toits ; les étoiles brillaient tranquillement à la voûte bleu sombre et j'eus envie de rire en me... [Lire la suite]
02 avril 2012

LES DEMONS - F.M DOSTOÏEVSKI / EXTRAITS

Mon ami, la vérité vraie est toujours invraissemblable, le savez-vous ? Pour rendre la vérité plus vraissemblable, il faut absolument y mêler du mensonge. C'est ce que les hommes ont toujours fait... La Nuit - Les Démons - F . Dostoïevski DEUXIEME PARTIE LA NUIT   ( ... )  _ Pas un peuple, commença-t-il comme s'il lisait dans un livre et en même temps continuant à poser sur Stravoguine un regard impérieux, pas un peuple ne s'est encore organisé sur les principes de la science et de la raison ; il n'y en a jamais eu... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 21:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
26 février 2012

LES ÂMES MORTES - N. GOGOL - EXTRAITS

CHAPITRE SEPTIEME ( ... )   Heureux aussi l'écrivain qui s'éloigne des âmes tristes  rebutantes, quitte la réalité pénible et dépeint les caractères de belle distinction. Heureux celui qui, dans les bas-fonds de la société humaine, choisit seulement les natures exceptionnelles, qui ne trahit jamais l'inspiration haute de sa lyre, ne descend pas vers les misérables dépossédés, fuit le vulgaire et s'élance vers les régions éthérées où ne vivent que des êtres de beauté. Son sort est doublement enviable ; il est chez lui... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

12 décembre 2011

UN HEROS DE NOTRE TEMPS

  MICKHAÏL LERMONTOV   TAMAGNE   ( ... ) Décidément, je n'avais jamais vu pareille femme. Elle était loin d'être une beauté, mais j'ai mes préjugés aussi sur le compte de la beauté. Il y avait en elle beaucoup de race... La race, chez les femmes, comme chez les chevaux, est la grande affaire ; cette découverte appartient à la jeune France. Elle se révèle _ la race, je veux dire, pas la jeune France _  surtout par la démarche, les mains et les pieds ; le nez, en particulier, veut dire beaucoup de choses. Un... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 17:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
07 novembre 2011

ANNA KARENINE - L. TOLSTOÏ - TOME II

30 ( ... ) " Voilà ! De nouveau, je comprends tout ! "  se dit Anna dès que la calèche se fut ébranlée en faisant résonner sous ses roues le pavé inégal. Les impressions recommençaient à se succéder dans sa tête. " A quoi avais-je donc pensé en dernier ? essaya-t-elle de se rappeler. A Tioutkine, coiffeur ? Non, ce n'est pas cela. Oui , c'était à propos de ce que m'avait dit Iachvine : la lutte pour la vie et la haine, c'est là le seul lien qui unit les hommes. Ne vous dépêchez surtout pas tant, dit-elle en pensée à un groupe... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 19:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
20 octobre 2011

ANNA KARENINE - L. TOLSTOÏ - TOME I

                  EXTRAIT   Ce qui près d'un an avait été pour Vronsky l'unique désir, remplaçant tous les autres, ce qui pour Anna avait été un rêve de bonheur impossible, terrifiant, et d'autant plus enchanteur, ce rêve s'était réalisé. Pâle, la mâchoire inférieure tremblante, il se tenait debout, penché sur elle, et la suppliait de se calmer, sans savoir pourquoi ni comment. _ Anna ! Anna ! disait-il d'une voix tremblante. Anna, au nom du ciel ! Mais plus il élevait... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 10:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 octobre 2011

IVAN TOURGUENIEV - PREMIER AMOUR ...

  POEME EN PROSE   Arrête-toi ! je veux te conserver à tout jamais telle que tu m'apparais à l'heure présente ! Le dernier son de l'inspiration s'est tu sur tes lèvres entrouvertes. Tes yeux ne brillent plus, ne lancent plus d'éclairs. Ils se ternissent, alourdis de bonheur, conscients d'avoir exprimé la beauté, cette beauté que poursuivent tes bras tendus, triomphants et las ! Quelle est cette lumière - plus que l'éclat du soleil _ qui se répand sur tout ton corps et sur les moindres plis de tes draperies ? Quel est... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,