30 octobre 2015

LE COLLABORATEUR !...

    Louis ARAGON,  dans un élan poétique magistral,  nous emporte là où chaque mot  ébranle la vie, l'avenir, le souvenir, une seule étoile !  Nouvelle poignante pour un univers odieux : la guerre, la vie, la mort, la Liberté éprise de dignité  sous le regard et la censure des dieux absents. Quand l'esprit du Droit et de la Loi faillit ! MILEMA_ARTE        " ... Ils sont tous les quatre dans la traction  avant : le  Commandant serré derrière entre l'abbé... [Lire la suite]

07 mai 2015

LES VOYAGEURS DE L'IMPERIALE - EXTRAIT !...

... Il me faut ici rêver à l'avenir, où des livres s'écriront pour des hommes pacifiques et maîtres de leur destin ... Louis ARAGON      Dense, parfois pathétique, émouvant tant le sens du détail nous ramène souvent vers ce que nous sommes et avons vécu, par bribes, lointainement ou intensément !  fût-il au coeur, au diapason  d'un roman de cette envergure ... Une véritable fresque, sans être une saga ; une époque évoquée en maintes dimensions, à l'orée de l'horreur et des récidives implacables de... [Lire la suite]
18 mars 2015

LE ROMAN INACHEVE - LOUIS ARAGON -

  O forcené qui chaque nuit attend l'aube et ce n'est que l'aube une aube de plus une pâleur qui s'installe et la fatigue et tout ce qu'on s'était imaginé de folies et de lumières s'évanouit dans ce  sentiment de lassitude ô forcené qui se débat chaque nuit dans les lieux communs qu'il s'est construit les dilemmes abstraits les chants sourds qui peuplent l'âme de fantômes de fontaines   ô forcené qui partait pourtant à la recherche d'une autre vie  ô Croisé d'un rêve moderne au bout duquel il y avait le... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 11:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
12 mars 2015

LES CLOCHES DE BÂLES - LOUIS ARAGON / EXTRAITS

Toute la verve magistrale, unique d'un Louis  ARAGON pour dire les charrois de l'Histoire ! Une digression pour dire au passage  le poids du vote dans une Démocratie, celui de  l'amende et de la sanction frappant la Liberté d'Expression en plein coeur ...  et de là, menant les troupeaux à l'abattoir et les fosses communes, depuis que l' Homme est homme, acteur-système ...!  Bientôt, le vote unique, et, bien sûr, l'obligation de proclamer les nouveaux tyrans ? L' Histoire, comme un épilogue inutile ! et, qui... [Lire la suite]
22 février 2015

ARAGON - LES POETES !...

  LE DISCOURS A LA PREMIÈRE PERSONNE 7   Ô tintamarre  tintamarre  ô tintamarre qui me tue C'est le sang qui court dans mon crâne et le temps qui bât mon oreille Tant qu'éclate en moi la ruche écarlate où tournent mes abeilles Le caillou de douleur en moi la cloche d'ombre jamais tue   Persécuté  persécuteur qui sonnes la mort et les noces Coeur qui me nuis  coeur qui me fuis  coeur qui me suis  coeur  qui me bruis Fossoyeur inlassablement qui creuses le trou dans le... [Lire la suite]
26 décembre 2014

LOUIS ARAGON / LES POETES ...!

  LES POETES  - Chanté par JEAN FERRAT  -  et  D'AUTRES QUINTILS   Tout aussi merveilleux, magnifiques ! Une poésie à la fois profonde et si touchante, qui nous va droit au coeur, comme incompréhensiblement ... Cette impression étrange de recevoir un message, une pensée que l'on aurait toujours partagés, d'où l'on renaît, à chaque fois ; peut - être aussi parce qu'elle est une partition d'un chant immémorial : la Poésie, qui sourd, qui bout, en chacun d'entre nous, des images comme l'envers du... [Lire la suite]

24 décembre 2014

LA NUIT !... LOUIS ARAGON

  I  EXTRAIT A SUIVRE    La nuit la nuit s'il est encore une nuit en ce monde    Ô rétine S'il y a place pour tout ce noir sur l'oeil et sa surface corrigée Dans cet univers bondé d'âmes La dernière nuit des hommes faite d'oiseaux à se toucher Tentures d'ailes  d'étoile à étoile   Deuil du ciel Et comme des chevaux caparaçonnés de ténèbres trois jeunes gens  Piaffent dans les brancards du catafalque   La nuit s'il est encore une nuit en ce monde Une nuit de néant et... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 18:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
12 octobre 2014

ANICET ou le Panorama !... EXTRAIT

La carte du Monde  ( ... ) Anicet regarda longuement la princesse, puis :  " Madame, dit-il, un poème qui ne vous plaît pas entièrement n'est pas digne de voir le jour. Ce sixain ne paraîtra jamais, vous l'avez condamné à mort. " L'émotion, le plaisir et la crainte sont de la même couleur. Marina n'en crut pas ses oreilles. Elle se mit à aimer follement ce qu'elle venait de tuer, cette chenille sacrée, une parole écrite. Quelle importance le sacrifice d'Anicet donnait à Marina ! Elle trouva  du génie  au jeune... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 11:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
09 octobre 2014

ANICET !... LOUIS ARAGON

  MOR KARBASI      *** Un Roman remarquable, éblouissant, si bleu  ! En eût-il été autrement ? Non, certainement pas lorsque l'Auteur prélude dans cette oeuvre aux dominantes de son Oeuvre magistrale et si lumineuse, une oeuvre susceptible d'affouiller comme la mer et les flots vers la grève  les arcanes d'une conscience en proie à la douleur et à la poésie de l'existence qui va et qui s'égare  ! Un livre dévoré, parcouru, relu, bordant le tourment et l'insomnie terribles qui vous jettent en... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 12:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,
28 septembre 2014

AIR DU TEMPS - LOUIS ARAGON !...

  J'adresse ce Poème à  SAGESSE    NuageUn cheval blanc s'élèveet c'est l'auberge à l'aube où s'éveillera le premier venuVas-tu traîner toute la vie au milieu du mondeÀ demi-mortÀ demi-endormiEst-ce que tu n'as pas assez des lieux communsLes gens te regardent sans rireIls ont des yeux de verreTu passes  Tu perds ton tempsTu passesTu comptes jusqu'à cent et tu triches pour tuer dix secondes encoreTu étends le bras brusquement pour mourirN'aie pas peurUn jour ou l'autreIl n'y aura plus qu'un jour et puis un... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 21:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,