12 septembre 2012

DIS-MOI SAGESSE, POURQUOI ?...

  Eussé-je pour Elle traversé l'Océan Que je n'eusse si profondément aiméCôtoyé les racines du Ciel enfin apaiséOù l'âme limpide un instant se devineAux reflets familiers de la source Et je ne l'aurais reconnue parmi la fouleSans le frisson et la joie qui m'envahissaientToutes les fois qu'il nous semblait accourirIndiciblement...  Comme d'un premier baiserDe son sourire je ne pus jamais plus me déprendre Mais qui donc orchestra ce tragique ballet Le chorégraphe pouvait-il ainsi gravement faillirAbandonner à cette... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 04:43 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

07 septembre 2012

L'ARDEUR DE L' ÂME - RENE CHAR ...

  Dame qui vive, c'est elle ! Coeur loué, c'est le vent qui bosse. Il l'embellira en la décrivant à ceux qui n'ont pas rencontré son ardeur. On en retient pas, dans la nuit nous sommes, une dame frondeuse à l'ascendance chiméride. S'il te plaît de décider qu'elle existe, elle saura délivrer un coeur altéré et le remettre aux folies de l'esprit avant de se fondre dans le voisinage. Ou répéter à la joie qui meurt que la dernière neige, comme la première, est toujours bleue si le vent la fait tourbillonner.   René... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 14:51 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 septembre 2012

L'ARPEGGIATA et BARBARA FURTUNA ... FUSION

  Maria (sopra la Carpinese) from Via Crucis   « J’aime le baroque italien, c’est une musique qui laisse une certaine liberté, qui permet la créativité, l’improvisation ».  Barbara Furtuna      Je suis bien géné de placer cet Extrait de l'Ensemble l' ARPEGGIATA  et du Groupe BARBARA FURTUNA dans la Catégorie seule " Musique " ... Il aurait sa place entre Culture, Civilisation, Poésie, Musique, Art et Création, Voix, enfin Fusion ; fusion comme le titre de cette oeuvre musicale... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 20:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 septembre 2012

GENEALOGIE DE LA MORALE - F. NIETZSCHE ...

   Quelqu'un veut-il plonger un instant le regard dans le secret où se fabriquent les idéaux terrestres ? Qui en a le courage ? ... Allons ! ici l'on a vue sur cette ténébreuse officine. Attendez encore un instant Monsieur le Curieux et le Téméraire : que vos yeux s'accoutument à cette lumière fausse et chatoyante... Bien, c'est assez ! Parlez maintenant ! Que se passe-t-il là-dedans ? Dites ce que vous voyez, homme de la curiosité la plus dangereuse - à présent c'est moi qui écoute ... - " Je ne vois rien, j'entends... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 11:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
05 septembre 2012

L'EXISTENTIALISME EST UN HUMANISME ...

... L'homme peut naître esclave dans une société païenne ou seigneur féodal ou prolétaire. Ce qui ne varie pas, c'est la nécessité pour lui d'être dans le monde, d'y être au travail, d'y être au milieu des autres et d'y être mortel ...   L 'HUMANISME EXISTENTIALISTE    Mais il y a un autre sens de l'humanisme, qui signifie au fond ceci : l'homme est constamment hors de lui-même, c'est en se projetant et en se perdant hors de lui qu'il fait exister l'homme et, d'autre part, c'est en poursuivant des buts transcendants... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 11:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
04 septembre 2012

LES VRILLES DE LA VIGNES - EXTRAITS -

  J'adresse ce Texte merveilleux de COLETTE, à celle qui ne supporte les animaux qu'en peluche ! à cette " Clarté " obséquieuse qui nous aura ravi deux petits-enfants dans les bas-fonds du mensonge et de la manipulation, près de la Mort... Pardonnez-moi, Colette, d'user à ses tristes fins la poésie et l'ivresse de vos mots, de vos pensées qui fusent tout au long de ce pathétique et si profond dialogue, ne m'en voulez pas, Femme de Lettres et de tant d'Esprit... Mais à vous lire, je ne peux m'empêcher d'évoquer cet insidieux et... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 20:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

04 septembre 2012

LE LABEUR COMME VOLONTE D'ANTAN...

   Joug - A Goppia Corse - Region de Pitrettu-Bichisgià -   QUI N'AURA JAMAIS, QUI N'AURA PAS ...   Qui n'aura tant de fois baissé la herseAux champs ramené l'éteule au pieuComme le bouvier mener les boeufs autour de l'aire Ouvré puis ajusté le joug avant les semencesEt sué toutes les larmes de son corpsLà-bas sur la terre fauve de l'été la fenaisonQui n'aura imbibé de sels le manche de hêtre et d'olivierBaisé la terre de s'être autant courbéMoissonné à figer l'étreinte des paumesLes doigts crispés de se... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 18:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
02 septembre 2012

REFLETS ...

  " ... Leur ignominie, que j’avais estimée complète, irréprochable et savoureuse autant que peut l’être un élixir de malédiction, n’avait plus la moindre sapidité... " Léon BLOY        Vaguent à l'âme  Non ces nomsQue l'ennui broie ou dévoieMais une mélodie azurA cueillir aux sourires de la source La demoiselle est furtiveSoudaine l'hirondelle fondEt l'eau vive comme elles volète De rochers en cascades  Ondines d'un momentAu coeur édénique de l'instant Un mirage pour frissonsEt... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 21:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
29 août 2012

INTERDIT CET AMOUR -

  Interdit cet amour, ô femme aimée, ; Douce l’onde des cheveux et des fleurs. Destin accompli, mystère — tes voies Je ne les sonderai pas Ô bien-aimée ! chemin de croix. J’étais nu et tu m’as revêtu De tes cheveux, une averse ! Et du flot de tes larmes Je ne compterai pas les pièces dépensées pour l’huile et le parfum,  J’étais nu et tu m’as revêtu De la vague de ton corps, tel un mur. De mes doigts je frôlerai ta nudité Douce comme l’onde, fraîche comme l’air, J’étais droit et tu m’as incliné, Dans mon... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 11:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
17 août 2012

UN PEU PLUS PRES DU CIEL ...

     Mes prières aux prières nous lient Des lèvres de pierre   Sourdent les mots numineux  Le mur du  silence et de l'oubli Et s'accompli l'enceinte  L'arche d'une vie L'exil le royaume scellent chaque bière Ainsi des profondes racines de l'arbre tutélaire   Un chuintement de source ac-compli (es ) Fleurit tout près de moi Ouvre en vaguant la Voie Accours  assoiffé d'étoiles aux pas du pèlerin  Au-delà du jour de la nuit une seule fois Cueille en chemin le... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,