MON TERROIR C'EST LES GALAXIES !...

 

0d32123a56_50034121_galaxie_andromede_03

 

§

Mon terroir c'est les galaxies
La vie est courte, compagnon
L'ici-bas n'est pas notre vraie maison
Notre corps est outil et véhicule
Sitôt qu'il sera à la ferraille, ne restera vivant que notre esprit

En attendant, mortel mon frère, soigne ton corps
Afin qu'il te conduise au plus loin qu'il est impossible
Au bout de cette galaxie que tu es sans le savoir
Ô ignare, mortellement ignorant du sens du courant de ton fleuve intérieur

 

§ 

Julos BEAUCARNE

Posté par MILEMA_ARTE à 16:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


19 mai 2015

POEME TRISTES !... LOUIS CATTIAUX

  Vincent VAN GOGH _ Nature Morte aux Poires   POEMES TRISTES   Carcasse rouillée envahie par le pré,  l'oiseau de fer achève de pourrir dans les fleurs,  et l'on voit au-dedans, émouvants de blancheur,  les os d'un homme étrangement gardés.   Dans le métro, ces roses dispersées ressemblent au bouquet d'un mort. Ferrailles obscures, pierres glacées,  la joie s'est envolée et notre vie est fanée.   Écrasé à la vitre de mon oeil,  je fais signe aux passants en criant au... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
04 décembre 2014

BEJART ! UN BALLET POUR LA VIE ...

 UN SPECTACLE TRES EMOUVANT    Le corps, l'émotion, l'espace ... Le rêve  nous est suggéré. La liberté et l'étreinte dont on ne saurait  davantage exprimer les jeux et les gages, presque insensés  ! En effet, comme un  rêve que le corps fabule en douceur, une caresse qui n'en finirait jamais, louangeant la vie, quelques almes partitions. Evanescence  d'une pensée, une fleur  que le geste  transmue au coeur des illusions, d'un printemps ... Intense vibration,  lorsque la... [Lire la suite]
03 septembre 2014

JOSEPH MANDELSTAM

Mon corps, cadeau reçu, mon corps tu m'appartiens ;Que ferai-je de toi, corps uniquement mien ?Pour le bonheur de respirer et d'être Ma gratitude à qui la reconnaître ?Dans la prison, parmi ses prisonniers,Je suis la fleur, je suis le jardinier. Éternité ! Sur ta vitre sereineSe voient déjà ma chaleur, mon haleine. L'empreinte est là, le dessin est présent,Mystérieux encore et tout récent.L'instant s'en va, s'enfuit dans le passé ;Ce cher dessin ne peut plus s'effacer.    Joseph MANDELSTAM - 1909 -   ... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 19:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
30 mai 2014

QUELQUE CHOSE D’ÉTERNEL - SPINOZA !...

  EXTRAITS  L'esprit, ne serait-il qu'une idée du corps ou  " Ce quelque chose " qui dépasserait la durée et la mémoire, les sphères de l'information codée et acquise, toute trace, "substrat " mnésique  ? Eternité au présent, le corps serait à envisager comme le produit de causes nécessaires et non factices ! ... Une pensée lumineuse, remarquable, transposable à nos jours, au-delà de la Tekhné et des savoirs spécifiant à outrance notre époque et son avenir. Proposition, démonstration, Scolie, un défi !... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 13:32 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
24 juillet 2013

DUO CORPS-ESPRIT ...

  §
Posté par MILEMA_ARTE à 18:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
22 juillet 2013

L’ÉLAN DE LA TRAVERSÉE...

Ce texte, écrit d'un trait d'étoile, est bien sûr à reprendre, à alléger parfois, c'est comme d'hab ! Mais est-ce bien là une première Ecriture  ?   Et revenir peut-être d'ici quelques vies, dessus ...   PREAMBULE En esprit, en âme et conscience, à bord des mots toujours limités ou par trop enclavés, oser voyager, arpenter les arcanes du temps, deviser longuement afin d'opérer un tri non sélectif mais porteur, assainissant sans relâche tout ce que cette entité insaisissable, tellement malléable aura pu engranger... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 11:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 juin 2011

DISCORDANCE DE TAILLE

La mer est jeune qui revient au balbutiement des mondes les jours de tempêtes. Et vous ne m'en voudrez pas de choisir une telle scène azur et mouvante pour relater le cours limité de la vie, deviser de la concordance funeste des temps, de l'infidélité insidieuse d'un corps envers l' hôte unique qui pour une vie l'habite et le hante jusqu'au terme de la viabilité de l'être...  fût-il au bénéfice du doute, du pari, du non lieu, de l'hérésie, cette concordance des êtres de chair et d'esprit dérange à travers le processus programmé... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 20:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,