21 juin 2010

EN SA PRESENCE

  Les murs sont aveugles et sales  les psychés sans tainUne foule lasse et indolente avance et nous déprendJe fus l'affidé gavé de blandices d’implexes coudoiementsA tes yeux de calenture en figements je n’étais qu’un faquin*Mais il n’en est rien à tes heures de tendre altéritéTu t’offrais jeune affriolante avec afféterieControuvant ce pauvre hère en mal de dilection d’aménitéVêtant ces langueurs charmeresses et de dive mièvrerieQuelles menées arpentais -tu si bas par misandrieDisposant à ta guise de ces privautés de ses... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 18:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,

08 juin 2010

L' ENFANCE EST BLANCHE COMME UNE COLOMBE

Elle m'apparut un jour de printemps Ravissante à l'aure révéléeDe tendres promesses auréolées de bleuComblaient l'enfant que je n'ai jamais quitté Qu'importe le gué les années Lorsque chaque regard confiait Nos pas pressés de sourireLa joie étouffée du jeune frissonJ'entends lointainement sa douce voixCes vérités d'albâtre et d'embrun C'est au cœur pur d'une chanson Que s'abîmait à jamais notre amitié Les Borées au large exaltent le marinMais il redoute la rive incertaine L'absinthe des flots leurs parfums éthérés Le ballet d'une... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 11:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
28 mai 2010

NE PRESUMEZ PAS DU TEMPS DE LA VIE

. Débat consternant sur les retraites dont on ne sait s'il ne révèle pas plus le soucis d'un réel problème de fond et de l'acquis que  la nécessaire quête d'une économie exsangue, d'un système et, plus encore, d'un gouvernement aux abois qui se noie dans les déficits, dixit la Cour des Comptes dans ses deux derniers rapports accablants au sujet de l'Éducation et du budget 2009. De la rue, nous les voyons compter les manifestants comme des épiciers en temps de guerre et se prêter aux jeux dérisoires des estimations de... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 16:49 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
19 mai 2010

INTERVALLE

A l'aube à tous les crépuscules chassieuxQuand monte du jour l'effluve des corpset du métal surchaufféJe vais par l'artère et la veine souilléme déprendre contre mon cœur de l'âme servir la foule insatiable de vérités Poursuite d'instants effrénésje m'engouffre bousculé vers le socle commun On y plante les maux seings de l'éphémère Mais au seuil enclos de la durée L'oubli se vêt de haillons mauves Ils n'épargnent plus le souvenir ni le reposEt marchandent les limites du tempsButant vainement les racines du cielAux sillons aveugles... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 18:46 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
03 mai 2010

UN COEUR DE PIERRE

Je tiens le flot de la rivière comme un violon Paul ELUARD Le livre ouvert. La montagne a failli ouvrant une brèche consentie. Elle lance des regards de ciels obscurs entre ses doigts durs et vieillis ; éclats révulsés de la forge à la source transfigurée du feu. C'est une invite, une rencontre inespérée. je caresserai bientôt le fluide cristallin courant les brisées de l'éclair, balancé entre les flancs battus des dièdres et la hanche vacillante des cimes. Quand point le dénouement risqué de la chute, par la délivrance de la... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 18:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 février 2010

FLEUR D'AMANDIER

Galya - Kostroma - Ivan Kupala       Au milieu de la foule aveugle de ces ramas de ténèbresJ'arpentais une artère bétonnée glauque et chaotiqueUn couloir sombre emprunté de néants dépossédésEn ces jours d'hiver bas et pluvieuxAu sortir de l'usine d'une algarade verbale pitoyable D'antre de petit gradé lamentable ou hybrideM'en revenant de ces dédales de mort InstituésJ'ai traversé une clairière un coin de ciel bleu a luiJe cueillis une fleur d'amandier une lueur dans la nuitL'éclair de chaleur esquissé... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 14:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

07 février 2010

ARTHUR RIMBAUD, GENIE ...

Il est l'affection et le présent puisqu'il a fait la maison à l'hiver écumeux et à la rumeur de l'été, lui qui a purifié les boissons et les aliments, lui qui est le charme des lieux fuyants et le délice surhumain des stations. Il est l'affection et l'avenir, la force et l'amour que nous, debout dans les rages et les ennuis, nous voyons passer dans le ciel de tempête et les drapeaux d'extase.Il est l'amour, mesure parfaite et réinventée, raison merveilleuse et imprévue, et l'éternité : machine aimée des qualités fatales. Nous avons... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 19:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,
25 janvier 2010

LE TIERS CHANT, LOUIS ARAGON ...

Te prendre à Dieu contre moi-mêmeÉtreindre étreindre ce qu'on aimeTout le reste est joué aux désSuivre ton bras toucher ta boucheÊtre toi par où je te toucheEt tout le reste est des idées Je suis la croix où tu t'endorsLe chemin creux qui pluie imploreJe suis ton ombre lapidée Je suis ta nuit et ton silenceOublié dans ma souvenanceTon rendez-vous contremandéTe prendre à Dieu contre moi-mêmeÉtreindre étreindre ce qu'on aimeTout le reste est joué au désSuivre ton bras toucher ta boucheÊtre toi par où je te toucheEt tout le reste... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
19 janvier 2010

COMME UNE PIERRE JETEE...

Aurais-je laissé une empreinte auprès d'elle veillé l'amerLe souvenir d'un regard doux fleurissant mes jours amersJ'ai traversé à m'en écarteler le cœur du destinSes vagues silencieuses et crénelées du petit matinJamais je ne l'aurais tant bercéeA l'aube du Verbe elle passa comme une pierre jetéeParques ou géhenne ! la meurtrissure du morsAu cheval entravé fou d'écume et de vent saigne encoreA ses côtés résonne toujours la cognée au bois de cœur abattuJe l'ai perdue au puits couronné d'espoirs de sourires convenusÔ démences !... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 14:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,
14 janvier 2010

ELLE LUI ...

7/8 & 11/8 - The Goran Bregovic Music For Films - Goran Bregovic J'aurais visité une vie mais j'habite l'éternité  Tant d'années grimées l'absence et ses fracturesAux jalousies rabattues ces regards aveuglesEt le ressac silencieux des maux rauquesUn seul mot lové au creux de son épauleA l'empan de sa chevelure épaisse j'oseRetrouvant ces boucles d'écume mes déradesEt c'est la mer iridienne qui frémitNous nous sommes dit " Vous " un matinBravant l'épieu l'année nouvelleDeux inconnus battant la pluie de... [Lire la suite]
Posté par MILEMA_ARTE à 20:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , , ,